interviews

INTERVIEWS, TÉMOIGNAGNES ET ZOOM SUR MÉTIER

Guillaume Bourdila, Champion Français d’Apnée

Découvrez notre interview exclusive avec Guillaume Bourdila, champion international d’apnée dynamique

Dans cet article, Guillaume Bourdila vous raconte sa découverte de la discipline dont il est aujourd’hui devenu champion au niveau international : l’apnée indoor, aussi appelée apnée dynamique, qu’il pratique sans palme ou en monopalme, en piscine.

Dans cette discipline de sport subaquatique, le classement est calculé en fonction de la distance parcourue. Cette spécificité en fait un sport assez hors du commun, car l’athlète peut adapter ses propres techniques pour réussir sa compétition.

Guillaume Bourdila, depuis combien de temps pratiquez-vous l’apnée indoor ?

« Je pratique l’apnée dynamique ou indoor depuis 5 ans et demi. J’avais 20 ans quand j’ai commencé à m’entraîner. J’ai obtenu mon premier titre et record mondial au cours de ma 3ème année de pratique intensive de haut niveau. »

Comment êtes-vous devenu champion international d’apnée dynamique indoor ?

« Je pratiquais déjà la discipline sans savoir que c’était de l’apnée dynamique ! Plus jeune, je passais des heures dans la piscine de mon grand-père à me chronométrer avec une ceinture de plomb en apnée statique. J’avais donc déjà cette fibre pour l’apnée. J’ai passé mon Brevet National de Sauvetage et Secourisme Aquatique étant adolescent.

Lors d’une saison estivale – j’avais 20 ans -, je surveillais un bassin olympique de 50 mètres. Avec mon collègue, on s’est lancé le défi de parcourir ces 50 mètres en apnée ! Nous avons tous les deux réussi à relever le défi, il fallait donc trancher pour savoir qui allait gagner. Nous avons recommencé 2 jours plus tard : mon collègue a fait 60 mètres et moi 80 mètres. J’avais gagné notre défi !

En remontant à la surface au bout de 80 mètres, j’ai vu le mur des 100 mètres à « seulement » 20 mètres de moi et j’ai eu envie de l’atteindre ! On était fin août, il ne restait donc que 2 semaines avant la fermeture de la piscine, ce qui me laissait à peine 15 jours pour relever mon nouveau challenge ! Je me suis donc entraîné tout seul pendant 1 semaine environ et j’ai réussi à tenir le défi des 100 mètres sans respirer, en nageant en brasse immergée.

bourdila champion apnee dynamique

À la rentrée, j’ai cherché à rejoindre un club. Je suis rentré dans le club TMP – Toulouse Métropole Palme. Ce n’était pas un club d’apnée à proprement dit. En effet, le seul existant à cette époque était le club Immersion Libre, que je n’ai pas pu intégrer, car il n’y avait plus de place à ce moment-là.

Au début, je faisais donc uniquement de la natation avec palmes dans ce club. C’est là-bas que je fais la rencontre de Michel Kitchev, entraineur principal du club TMP, et de Kevin Provenzani, deux fois Vice Champion du Monde d’Apnée Endurance. L’apnée endurance est une pratique de l’apnée qui consiste à faire 16 x 50 mètres avec un temps minimum de récupération entre chaque 50 mètres. Quand il m’a vu nager, il m’a pris sous son aile et m’a fait entrer dans le club Immersion Libre.

J’ai passé 1 mois et demi au club TMP avant d’entrer dans le club Immersion Libre. Depuis ce jour, je m’entraîne de façon complémentaire dans les 2 clubs : plutôt de l’apnée purement technique à Immersion Libre et de l’entraînement d’endurance au sein du club TMP. »

Guillaume Bourdila, quels titres avez-vous obtenus depuis le début de votre carrière sportive ?

Titres 2019 :

  • Champion d’Europe Apnée Dynamique Sans Palme à Istanbul avec 236 mètres parcourus
  • Deuxième Record du Monde Apnée Dynamique Sans Palme lors de ce championnat à Istanbul avec 236 mètres parcourus
  • Vice Champion d’Europe en Monopalme à Istanbul avec 285 mètres parcourus

Titres 2018 :

  • Champion du Monde Apnée Dynamique Sans Palme à Lignano en Italie avec 206.36 mètres parcourus
  • Record du Monde Apnée Dynamique Sans Palme lors de ce championnat
palmares perso
Palmarés de Guillaume Bourdila

Quelles sont les contraintes rencontrées dans la pratique de l’apnée indoor ?

« La plus grande difficulté est l’envie de respirer. Elle arrive très tôt, surtout en piscine ! Elle se fait sentir à environ 50% de la distance et revient encore plus fort vers la fin du parcours d’apnée. La première moitié du parcours en piscine permet de se concentrer complètement sur son objectif, on se sent relâché. À partir de la deuxième moitié, on doit davantage gérer son envie de respirer et à la fin, c’est elle qui nous fait sortir de l’eau.

On arrive cependant à gérer son envie de respirer et il faut faire attention car une volonté d’aller trop loin ou un désir de gagner trop fort, peut nous pousser à la syncope ! Cependant, l’envie de gagner peut d’ailleurs nous faire tout perdre en tant qu’athlète, car la syncope est disqualifiante, et ce sur toutes les disciplines d’un même championnat ! Il faut donc prendre en compte ce côté là de la compétition : ce n’est pas celui qui résiste le plus longtemps à l’envie de respirer qui pourra gagner un championnat ! »

champion apnee dynamique international

Quelles sont les côtés de cette activité que vous appréciez le plus?

« J’adore le silence sous l’eau et le relâchement lié à la pratique de l’apnée…et bien sûr la compétition qui est grisante ! »

Quel est l’équipement nécessaire pour ce métier ou cette activité ?

 » La pratique de l’apnée requiert un équipement simple :

  • La combinaison d’apnée est le matériel principal. Elle permet d’éviter d’avoir froid sous l’eau. Elle est indispensable pour la pratique de l’apnée : on ne pourrait pas faire d’apnée en maillot de bain, on aurait trop froid !
  • Un masque d’apnée ou des lunettes de plongée avec pince-nez qui empêche l’échappement d’air, provoqué par les spasme corporels liés à l’envie de respirer.
  • Des palmes d’apnée peuvent être utilisées pour dépenser moins d’énergie, aller plus vite et remonter plus vite en cas de besoin. L’utilisation des palmes permet ainsi de se relâcher davantage. »

Aujourd’hui, quels sont vos projets en lien avec cette activité Guillaume Bourdila ?

« À court terme, je vais participer aux Championnats du Monde en Serbie du 21 au 27 Juin 2021 ! Comme l’année 2020 a été une année blanche, j’ai hâte de recommencer la compétition !

En parallèle, j’ai pour projet de me présenter à la sélection de l’équipe de France en apnée outdoor, l’apnée en milieu marin. Je projette de me lancer dans une nouvelle pratique de l’apnée, qui est très différente de l’apnée en piscine, où on nage à l’horizontal et où l’envie de respirer est plus dur à gérer. En effet, en milieu marin, les conditions de l’apnée change : l’apnéiste est moins soumis à l’envie de respirer mais il doit gérer davantage la pression de l’eau et les effets de celle-ci sur son corps.

L’apnée en mer a été démocratisée suite au film du Grand Bleu. Même si le but est de pratiquer la discipline de l’apnée outdoor en mer, les champions d’apnée profonde s’entraine très souvent en piscine à cause des conditions météorologiques. »

champion international apnee dynamique

Quel serait le message que vous souhaiteriez partager avec nos lecteurs ?

Il est important de préciser que l’apnée se pratique toujours en binôme pour la sécurité : l’autre personne doit surveiller l’apnéiste. Il y a malheureusement de grands champions qui ont fait de l’apnée seul en piscine et ils y ont perdu la vie car la syncope arrive sans qu’on ne la sente venir ! On perd de la lucidité sans s’en rendre compte, la vue diminue sans que l’on ne s’en aperçoive. Souvent, dans mes fins d’apnée, j’ai l’impression qu’on a baissé la lumière. Le taux d’oxygène diminue dans notre corps et à partir d’un seuil de tolérance, qui change d’une personne à l’autre, on perd connaissance.

Appel à sponsors : en tant que sportif professionnel, je suis ouvert aux offres de sponsors. Vous pouvez me contacter par mail à guillaume.bourdila@gmail.com ou via ma page Facebook. »

J’aimerais surtout partager le message que l’apnée est un pratique sportive accessible à toutes et à tous ! Ce n’est pas une discipline élitiste, contrairement à ce qu’on pourrait penser, où on doit manger des graines et faire du yoga ! J’invite les gens à découvrir cette pratique, car l’apnée sert dans la vie de tous les jours ! Respirer correctement, gérer son effort et travailler son mental apporte énormément dans la vie de tous les jours !

Guillaume Bourdila

Partager cette interview >>

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp
Vous allez surement aimer

...récits de plongeurs et interviews

poisson clown mer rouge

Séjour plongée à Marsa Shagra

Anne nous raconte son incroyable expérience en Mer Rouge à Marsa Shagra, où elle est partie à la rencontre des tortues et des requins !

voyage plongee egypte

Mon premier voyage plongée

Qui aurait cru qu’un jour dans ma vie, je mettrais les pieds en Egypte ? Certaines fois, il faut juste se laisser porter (par le courant), rien ne sert de réfléchir… Et avant même de dire “plouf”, nous voilà en Egypte !

periple-plongee-mer-rouge

Périple de jeune plongeuse en Mer Rouge

Césarine est partie plonger en Mer Rouge à Marsa Shagra, avec l’Argonaute. Elle nous raconte son aventure de jeune plongeuse Open Water Diver dans les eaux bleues de la Mer Rouge…

join sub club

Abonnez vous et recevez pleins de cadeaux !

Newsletter