interviews

INTERVIEWS, TÉMOIGNAGNES ET ZOOM SUR MÉTIER

Patrick nous partage son expérience client chez Subchandlers

Un client Subchandiers revient sur son expérience d’achat après avoir acquis et utilisé un Caisson Nauticam NA-70D

2 img 8587 1

« Je m’appelle Patrick Giraudeau et habite en région parisienne. Je plonge depuis 2001, possède un niveau 4-E2 et suis Instructeur National de Biologie Sous-marine. J’enseigne au niveau fédéral dans cette discipline depuis 2006. J’ai environ 1700 plongées, dans de nombreux océans, plutôt en eaux chaudes.

J’étais informaticien et suis maintenant retraité. Ma compagne plonge également, ce qui fait que nous sommes rapidement d’accord sur le programme et le lieu des vacances.

Nous plongeons beaucoup aux Caraïbes mais aussi en Asie. L’Indonésie est sûrement notre destination préférée.

laticauda sp.

D’un point de vue photo, j’ai toujours utilisé des appareils Canon, d’abord en compact expert (G9, G10, G11, G12), puis j’ai migré vers un 70D. Mes objectifs sous-marins sont : un 10-22 Canon, un 60 macro Canon, et un 17-70 Sigma. Cette continuité dans la marque m’a aidé à passer le pas entre compact et réflex grâce à la cohérence des commandes entre appareils de la marque.

Produits témoins :

Caisson Nauticam NA-70D (pour Canon 70D) + ensemble d’accessoires Nauticam (dôme, hublot plat, équipements d’objectifs, rallonges de hublots, cables pour flashs, SMC,…).

Exemples de photos sous-marines en noir et blanc :

Exemples de photos sous-marines en couleurs :

Quel a été votre parcours et vos motivations pour pratiquer la photo en plongée sous-marine ?

J’ai démarré la plongée assez tard (en 2001) et je me suis mis à la photo assez vite, car j’étais photographe aussi à terre et le lien fut évident pour moi entre la biologie marine (que je pratique à titre fédéral) et la photo.

Depuis combien de temps pratiquez-vous la photographie en plongée sous-marine :

Depuis 2005 mais avec un matériel réflex que depuis 2015.

Quel est l’équipement nécessaire pour ce métier ou cette activité ?

On peut déjà faire de belles images avec un matériel compact expert (les hybrides n’existaient quasiment pas à l’époque) mais le réflex amène une qualité et une richesse de prises de vues inégalée. C’est lourd, encombrant (surtout dans l’avion) mais cela s’oublie au vu des résultats.

hippocampus bargibanti patrick giraudeau

Pouvez-vous nous décrire votre expérience client avec Subchandlers ?

Je suis allé vers Subchandlers sur les conseils d’un photographe professionnel rencontré sur un bateau de croisières plongée. La relation avec Patrice a commencé avant l’achat, quand j’étais en recherche de conseils pour m’équiper. Quand on commence à aborder les appareils réflex, c’est déjà un gros changement, mais quand c’est pour aller sous l’eau en plus, ça devient très compliqué pour un débutant.

Patrice a été d’un conseil extraordinaire : patient, détaillé, précis, expliquant bien, compétent car pratiquant et bien documenté. Bref, je ne sais pas comment j’aurais fait sans lui. J’aurais fait sûrement beaucoup d’erreurs dans mes choix. Là, j’ai le même matériel depuis 2015, j’ai fait environ 900 plongées avec, et je n’ai jamais manqué de quelque chose ou me suis dit : « tiens ce truc ne me sert jamais ».

img 2220 1 2

Quelles ont été les difficultés rencontrées pour l’achat et la prise en main de cet article ?

Pour l’achat, comme expliqué plus haut, la plongée sous-marine avec un réflex est un monde un peu spécial et difficile à percer. Pas ou très peu d’ouvrages en parlent. Le conseil est primordial pour démarrer et faire le bon achat. Vu le prix global de l’équipement mieux vaut ne pas se tromper.


Pour la prise en main, j’ai rencontré les difficultés de quelqu’un qui découvre la manipulation d’un appareil réflex dans un caisson sous l’eau : beaucoup de réglages, donc beaucoup de boutons, de plus pas identiques sur le boitier et sur le caisson, les réglages des flashs en manuel, etc. Il faut utiliser, plonger, questionner.

C’est là qu’il est important de connaitre quelqu’un de compétent qui répond aux questions.

img 0440 1 1

Quels ont été les avantages pour l’achat et la prise en main de cet article ?

Compétence, professionnalisme et disponibilité de Patrice. Le matériel juste, évolutif, de qualité, sans trucs inutiles.

Quels sont les côtés de ce produit que vous appréciez le plus ?

Sa fiabilité, sa robustesse, sa relative simplicité en comparaison d’autres caissons que j’ai pu côtoyer.

img 0441 1

Aujourd’hui, quels sont vos projets à réaliser avec ce produit ?

Mon rêve serait de passer au plein format 24×36 car je suis aujourd’hui en APS-C. J’ai déjà le boitier Canon 5D MkIV. Deux obstacles : la revente du matériel existant et le coût d’achat du nouveau caisson dans la même marque (la plupart des accessoires resteraient les mêmes). Je me sens capable à présent d’en tirer profit.

Quel serait le témoignage le plus important pour vous que vous souhaiteriez partager à travers cet article concernant votre expérience d’achat avec Subchandlers ?

La relation extrêmement agréable et performante avec Patrice. »

Patrick

img 8091 1 2

Partager cette interview >>

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp
Vous allez surement aimer

...récits de plongeurs et interviews

poisson clown mer rouge

Séjour plongée à Marsa Shagra

Anne nous raconte son incroyable expérience en Mer Rouge à Marsa Shagra, où elle est partie à la rencontre des tortues et des requins !

voyage plongee egypte

Mon premier voyage plongée

Qui aurait cru qu’un jour dans ma vie, je mettrais les pieds en Egypte ? Certaines fois, il faut juste se laisser porter (par le courant), rien ne sert de réfléchir… Et avant même de dire “plouf”, nous voilà en Egypte !

periple-plongee-mer-rouge

Périple de jeune plongeuse en Mer Rouge

Césarine est partie plonger en Mer Rouge à Marsa Shagra, avec l’Argonaute. Elle nous raconte son aventure de jeune plongeuse Open Water Diver dans les eaux bleues de la Mer Rouge…

join sub club

Abonnez vous et recevez pleins de cadeaux !

Newsletter