Nos Amis Plongeurs

récit de plongeur

Séjour plongée à Marsa Shagra

Anne nous raconte dans cet article son voyage plongée à Marsa Shagra, où elle est partie plonger en Mer Rouge…

« En arrivant à l’Ecolodge de Marsa Shagra en Mer Rouge, nous sommes accueillis par le grand sourire de Mohamed qui explique le fonctionnement du centre. Pendant ce même temps, je scrute l’horizon et découvre le bleu turquoise de la Mer Rouge… !

Puis Fabrice de l’Argonaute vient décrire l’organisation de l’espace plongée, qu’on appelle le shade. Ce qui étonne en premier lieu c’est que chacun fait comme il veut quand il veut de 6h00 du matin à 19h00 ! Possibilité de partir de la plage ou en zodiac, retour avec ou sans zodiac. Les marins ont toujours un œil pour voir si un parachute se déploie quelque part, pour venir chercher les plongeurs qui terminent leur excursion.

C’est bien beau tout ça, mais je suis un peu inquiète… je n’ai pas plongé depuis deux ans, vais-je me souvenir de tout ce qu’il faut faire ? Le miroir à quoi sert-il ? Combien de lestage me faut-il ? Et si je me perdais dans les abysses ?… et… Dorian est arrivé hé hé sans s’presser …Ouf!

Dorian est en formation d’instructeur et il peut être sollicité si besoin. Les premières immersions se feront donc en sa compagnie, tout en douceur, en partant du bord. Son calme me rassure, on a le temps…

Pour être au point niveau flottabilité il me faut 2 kilos de plus, ce qui fait 8 kilos plus le matériel, c’est lourd ! Mais une fois sous l’eau, « Oh merveille ! », un autre monde s’offre à mes yeux ébahis : paysage multicolore, coraux, algues, des poissons petits, gros, rayés, quadrillés, jaunes, bleus, blancs, noirs, par deux, par bans, vifs ou posés sur le sable…

Un grand merci à Dorian qui m’a permis de reprendre confiance en moi et de retrouver les gestes nécessaires à la maîtrise de la vie sous l’eau : un vrai bonheur, sensation d’apesanteur dans le monde du silence.

Toutes craintes effacées, sans aucune appréhension, gaillardement je pars pour ma première plongée de nuit côté nord, je connais le relief de jour, mais à l’éclairage de la lampe c’est encore différent… rencontre avec trois murènes en chasse.

poisson-mer-rouge-marsa-shagra

Je m’inscris à la sortie Elphinstone, un récif à 30 minutes de zodiac. J’ai juste les 50 plongées nécessaires pour y participer, ça devrait bien se passer, le groupe est encadré par un moniteur du centre.

Objectif : voir des requins océaniques longimanes dans le grand bleu, mais ils ne viennent pas à chaque fois… À 6h00 du matin, préparation, quelques exercices d’étirement et de respiration pour être vraiment prête, briefing…

C’est parti, la mer est un peu agitée, bascule arrière on se retrouve à 5 mètres, c’est une première, tout va bien, tout le monde est là ! Un magnifique mur de corail émaillé d’une multitude d’habitants nous accueille, j’ai pris ma GoPro pour immortaliser cette aventure.

Rencontre avec une tortue, puis en fin de parcours, nous nous éloignons de la parois pour nous stabiliser entre 7 et 5m, le moniteur a déployé le parachute, pas plus de requin que de poils aux œufs ! Les premiers de la palanquée commencent à remonter un par un sur le bateau, et …

… Oh ! Surprise, il est là bas, le requin. Récapitulons : pas bouger, rester grouper et à la verticale, s’il s’approche le regarder dans les yeux, surtout ne le laisser pas aller dans votre dos…

Oh, mais il s’approche, il vient droit vers moi, je le regarde dans les yeux, fascinant face à face, quelle allure… j’aime mieux le regard des dauphins, beaucoup plus amical !

Vivement qu’il change de direction, et c’est ce qu’il fait, un autre arrive, ils tournent et effectuent un harmonieux ballet avant de repartir au large…

Le dernier jour, une ultime plongée est prévue à Long Canyon, joli déambulation à travers les méandres et sinuosités des grottes du récif, joyeuse équipée avec Marine, mon binôme, où nous découvrons à la sortie du jardin de corail une petite épave d’un bateau de croisière.

À notre retour, comme chaque matin, un somptueux petit déjeuner nous attend.

Comme il n’est plus possible de plonger avant de prendre l’avion, j’en profite pour partir seule, sans tout l’attirail, juste le maillot et la bouée de nage, comme me l’a rappelé Jean-Sébastien, pour la sécurité.

Ballade agréable, à la limite des coraux, la mer est d’huile, l’eau transparente, je fais le plein d’images et de sensations pour dérouler le film quand je ferai mes longueurs au dessus des carrelages de la piscine !

J’y retourne l’après-midi, et dernier cadeau du séjour : une tortue décolle du fond sous mes yeux, j’ai nagé un moment avec elle,  jusqu’à ce qu’elle vienne respirer en surface, je l’ai regarder partir au loin… Au revoir…

Merci à l’équipe organisatrice,

Merci à l’équipe égyptienne sur place toujours disponible et prête à rendre service pour que la vie soit agréable,

Merci à Valérie qui m’a entrainée dans cette aventure. »

ANNE

Partager cet article >>

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp
Vous allez surement aimer

...jolies histoires par d'autres plongeurs

Comment bien préparer son voyage plongée

Je prépare le voyage plongée de ma vie

Tout le monde n’est pas tombé dans la plongée sous-marine en étant petit et beaucoup deviennent plongeurs dans le but de voyager, découvrir le monde et la nature différemment.

voyage plongee egypte

Mon premier voyage plongée

Qui aurait cru qu’un jour dans ma vie, je mettrais les pieds en Egypte ? Certaines fois, il faut juste se laisser porter (par le courant), rien ne sert de réfléchir… Et avant même de dire “plouf”, nous voilà en Egypte !

periple-plongee-mer-rouge

Périple de jeune plongeuse en Mer Rouge

Césarine est partie plonger en Mer Rouge à Marsa Shagra, avec l’Argonaute. Elle nous raconte son aventure de jeune plongeuse Open Water Diver dans les eaux bleues de la Mer Rouge…

join sub club

Abonnez vous et recevez pleins de cadeaux !

Newsletter