plongée sous-marine

Les Combinaisons de Plongée

La combinaison est la protection isothermique du plongeur bouteille, de l’apnéiste, du chasseur.La température du corps humain se situe, suivant les individus, entre 36°C-38°C.

La neutralité thermique, c’est à dire la température pour laquelle le corps ne dépense aucune calorie ni pour se réchauffer ni pour se refroidir est dans l’air de 24°C alors que dans l’eau elle est de 33°C, ce qui malheureusement est plutôt rare en plongée. La combinaison fait donc partie du matériel de sécurité du plongeur. Concernant les combinaisons humides, une fine couche d’eau va pénétrer à l’intérieur et se réchauffer au contact du corps, elle va alors constituer un écran thermique pour le plongeur. Le but est donc d’avoir un vêtement très près du corps et d’éviter le turn over trop important d’eau froide.

Composition

La majorité des combinaisons est fabriquée à partir de néoprène qui est de la famille des caoutchoucs à base de polychloroprène. Il possède une bonne élasticité, une bonne résistance à l’écrasement, aux hydrocarbures et à l’ozone. De plus en plus de fabricants utilisent le recyclage de pneus pour confectionner leurs vêtements et revendiquent des procédés de fabrication plus écologique.

On trouve des néoprènes de qualité, de propriété et d’épaisseur différentes. Plus le néoprène sera épais, plus il sera chaud et moins il sera souple :

Le néoprène lisse extérieur a la particularité de couper du vent et de sécher plus vite. Il confère à la combinaison un bon hydrodynamisme. Par contre il est plus fragile à l’abrasion. On le retrouvera dans les combinaisons de triathlon, de nage, d’apnée et parfois de chasse.

Dans la majorité des cas en plongée bouteille, le néoprène et doublé d’une couche de jersey qui lui donne une meilleure solidité.

L’intérieur des combinaisons peut être en néoprène refendu (combinaison de chasse) ce qui a pour effet de coller littéralement à la peau. C’est un gros avantage au niveau thermique car très peu d’eau y pénètre. L’inconvénient est qu’on ne peut l’enfiler qu’avec du savon et qu’elle est plus fragile aux ongles.

Le néoprène peut être recouvert à l’intérieur de jersey ou de plush, plus facile à enfiler et moins fragile.

Différents type de combinaisons

  • Les combinaisons humides qui laissent passer l’eau par la fermeture éclair, par les manchons de cheville,de poignet et par la tête. On trouve des épaisseurs différentes suivant la température de l’eau de 1mm à 10mm. Elles peuvent avoir des formes variées :

    • Intégrales à fermeture dorsale
    • Intégrale à fermeture ventrale
    • Avec ou sans cagoule attenantes
    • Pantalon et veste séparés (chasse et canyoning)
    • Les shorty pour les eaux chaudes (combinaison sans manche et sans jambe)
    • Hybride. Ce sont les plus chaudes des humides car ne laissent quasiment pas d’eau rentrer.

  • Les combinaisons semi-étanches disposent d’une fermeture étanche, elle se situe dans le dos et va d’une épaule à l’autre. Elle laisse passer l’eau par les chevilles, les poignets et la tête. Ce sont les combinaisons les plus thermiques hormis les étanches. Elles sont en néoprène 6.5mm ou 7mm.

  • Les combinaisons étanches sont des combinaisons complètement hermétiques grâce à l’air que l’on injecte à l’intérieur à l’aide d’un inflateur fixé sur la combinaison. Elle peuvent être en néoprène (4mm ou 7mm) ou en toile trilaminée. Le plongeur devra mettre sous la combinaison une sous couche en polaire pour ne pas avoir froid.


Les combinaisons ont des tailles différentes pour s’adapter à beaucoup de morphologie. Il existe des coupes homme, femme et enfant. Et tout comme les vêtements, il peut y avoir des différences de sizing en fonction des marques et des modèles. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre magasin de plongée.

Filtrer par catégories
Tous les articles sont affichés
No more articles to load