apnée | freedive

Les meilleurs conseils, tutoriels, astuces et actualités de l'Apnée

La plongée en apnée ou plongée libre est une forme de la plongée-sous-marine qui consiste à s’immerger en arrêtant volontairement sa ventilation contrairement à la plongée en scaphandre autonome qui permet de ventiler sous l’eau grâce à de l’air sous pression contenue dans un bouteille de plongée.

L’apnée sportive est une discipline récente qui attise beaucoup de curiosité et se développe rapidement avec un nombre croissant de pratiquants chaque année.

Le film “le Grand bleu” de Luc besson a participé à cet essor mais l’histoire de l’apnée remonte à des temps biens plus anciens.

Il est difficile de trouver des traces de cette activité mais nous savons qu’elle existe depuis la préhistoire pour des questions alimentaires. En effet, les hommes et les femmes comme les Amas au japon (pêcheuses de coquillages) se sont retrouvés à plonger en apnée pour se nourrir pendant des siècles.

Les différentes pratiques de l’apnée

Aujourd’hui la plongée en apnée est un sport extrême qui se pratique en loisir ou en compétition.

Elle peut également être combinée à d’autres pratiques subaquatiques comme le snorkeling (randonnée subaquatique), la photographie-sous-marine , la chasse-sous-marine ou le tir sur cible.

Il existe différentes disciplines selon le milieu dans lequel vous évoluez et la nature de vos mouvements.

L’apnée verticale

Elle se pratique en milieu naturel ou en fosse et à pour but de descendre en profondeur. Elle se divise en plusieurs disciplines :

  • Le poids constant qui englobe 3 catégories :  le poids constant sans palmes et le poids constant avec palmes (bi-palmes et monopalmes), qui consiste à descendre et remonter par ses propres moyens, sans toucher le fil guide et en gardant le même lest durant toute la durée de l’immersion.

  • L’immersion libre s’apparente au poids constant puisque l’on garde le même lest, mais l’apnéiste descend et remonte à la force des bras en s’aidant du câble.

  • Le poids variable : Un poids, de 30kg maximum, est autorisé pour la descente et la remontée par vos propres moyens à l’aide du câble ou de palmes.

  • Le No-limit : c’est grâce à cette discipline que les premiers records d’apnée ont été établie par des légendes comme Jacques Mayol et Enzo Maiorca.


Le principe ? une gueuse, sorte d’ascenseur subaquatique, vous emmène vers les abysses et vous ramène à la surface grâce à un parachute branché à une bouteille de plongée pour être gonflé. Elle permet ainsi d’atteindre des profondeurs importantes puisque l’apnéiste fournit très peu d’effort et se concentre pleinement sur sa compensation.

C’est une discipline qui suscite beaucoup de controverse puisqu’elle est considérée comme la plus extrême et la plus dangereuse. Peu de temps après la mort de Loïc Lefevre, un célèbre apnéiste français qui dominait la discipline, la pratique a était bannie de toute compétition nationale et internationale.

L’apnée dynamique horizontale

L’apnée horizontale consiste à réaliser la plus grande distance en apnée sous l’eau, généralement dans une piscine.

Moins connue sur le plan médiatique, la pratique est pourtant très répandue car elle permet à tous les apnéistes de renforcer leur techniques et d’augmenter leur temps d’apnée. Elle peut être un très bon complément de l’apnée verticale et se pratique toute l’année, sans être sujet aux caprices de la météo.

Il existe différentes disciplines pour cette pratique :

  • L’apnée dynamique sans palmes, discipline la plus exigeante sur le plan physique car il faut avancer par ses propres moyens à la brasse.

  • L’apnée dynamique avec palmes qui comprend l’apnée en monopalme et l’apnée en bi-palmes.

  • Le 16 x 50 m est une discipline de vitesse (sprint) qui consiste à faire le meilleur temps en réalisant 16 apnées de 50 mètres et en prenant le moins de temps de récupération possible entre chaque longueur.

  • L’apnée sous glace : pour rajouter un peu de difficulté à une pratique déjà exigeante, quoi de mieux que réaliser la plus grande distance sans air sous la glace.

L’apnée statique

L’apnée statique est une des disciplines reine de ce sport. Elle se pratique dans une piscine et à pour but d’établir le meilleur temps sans respirer. Pour cela, l’apnéiste se retrouve immobile en surface pour économiser au maximum ses réserves d’oxygène. Cette discipline demande un énorme travail mental (concentration, résistance au stress…) et du relâchement.

L’apnée en quelques chiffres (Les records)

Un nombre important de record hors-norme s’établissent chaque année avec le développement de la pratique. Pour résumer et à ce jour :

L’homme qui a tenu le plus longtemps sa respiration sous l’eau est un français, Stéphane Mifsud, en établissant un record monstrueux de 11 minutes et 35 secondes.

La plus longue distance parcourue en apnée dynamique sans palmes est aussi détenue par un français, Guillaume Bourdila et s’établit à 236 mètres.

La plus longue distance parcourue avec des palmes est de 257 mètres (Goran Colak) et de 316 mètres en monopalme (Mateusz Malina).

Pour ce qui est de l’apnée sous glace, Alexey Molchanov vient d’établir un record de 180 mètres.

Concernant l’apnée en profondeur, le russe Alexey Molchanov detient le record en immersion libre (124 mètres), en poids constant monopalmes (130 mètres) et en poids constant bi-palmes (108 mètres). Le record du poids constant sans palmes est, quant à lui, détenue par un néo-zélandais, William Trubridge qui est allé à 101 mètres.

Par ailleurs, l’homme ayant atteint la plus grande profondeur est un autrichien, Herbert Nitsch, qui a avoisiné les 214 mètres en No-Limit !

Il faut savoir que deux organismes existent dans l’organisation des compétitions et l’homologation des records (AIDA et CMAS) et chacune présente donc ses propres records.

Les effets de l’apnée

L’apnée et la profondeur réveillent de nombreuses fonctions enfouie en nous depuis le début de notre existence.

Une de ces fonctions est le reflexe d’immersion, commun à tous les mammifères, il se déclenche une fois que votre visage est en contact avec l’eau. Les principaux effets de ce réflexe sont une vasoconstriction périphérique et une baisse conséquente du rythme cardiaque (bradycardie) qui procure un état de calme et de bien-être.

En apnée, on travaille sur cet état de bien-être car le relâchement est un élément essentiel pour progresser. Au delà de la performance sportive, beaucoup d’apnéistes s’accordent à dire que l’apnée aide à se recentrer sur le moment présent et à mieux connaître ses sensations et son corps.

Il ne faut tout de même pas oublier que l’apnée est une pratique à risque qui induit une forte pression sur votre corps en profondeur, notamment sur les tympans et les poumons. L’apnée met le corps en état de stress et le risque majeur est la syncope hypoxique (manque d’oxygène) qui guette n’importe qu’elle apnéiste, en mer ou en piscine.

Filtrer par catégories
Conseils Plongee Accessoires Apnee
  • Guide |

Choisir son Équipement d’Apnée

Tous les articles sont affichés
No more articles to load