apnée | freedive

Doris

Doris

Spécialiste du Monde Sous-Marin
conseils de spécialistes

Pratiquer la plongée libre en toute sécurité

La plongée libre ou plongée en apnée est un sport sous-marin récent qui mêle toujours des zones d’ombre et des parts de doute concernant la sécurité des plongeurs. Cependant, les athlètes et les fondateurs de cette discipline s’attachent encore à développer des pratiques plus sûres.

Le risque majeur est la syncope ou “la samba”, une perte de connaissance violente qui s’accompagne souvent de tremblements, et qui se suit d’une noyade si rien n’est fait pour sortir les voies aériennes de l’eau. 

Pour de l’apnée statique ou dynamique, la syncope est fréquente car certains apnéistes n’hésitent pas à repousser leurs limites jusqu’au point de rupture, notamment lors de records du monde.

Progresser En Apnee Sous Marine

Pour la plongée profonde, la syncope survient généralement dans la zone entre 0 et 10 mètres autrement appelée “rendez-vous syncopal des 7 mètres” car les variations de pressions sont les plus importantes à ce niveau. La pression en oxygène dans le sang baisse subitement et le cerveau décide alors de couper son activité pour privilégier les organes vitaux qui maintiennent le corps en activité minimale. 

En revanche, il est arrivé que des syncopes surviennent bien plus profond donnant lieu à des disparitions brutales. Comme au dernier championnats du monde, ou tout s’est finalement bien terminé pour l’italien Roman Carreno :

Tous les phénomènes physiologiques ne sont pas encore bien compris et même si la sécurité est à remettre en cause dans certaines compétitions comme sur cette vidéo, les pratiquants ont leur rôle à jouer et doivent viser des profondeurs qui sont à leur portée. En ce qui concerne la pratique en loisir, les chances de syncope sont quasi inexistantes en appliquant les règles de sécurité qui suivent.

Les bonnes pratiques de l’apnée

Toute d’abord, il est primordial de faire le point avec un médecin fédéral (agréé par la FFESSM) et n’avoir aucune contre-indication à la pratique de la plongée subaquatique en apnée. Si vous pratiquez dans un club ou une école de plongée, un certificat médical vous sera obligatoirement demandé par le moniteur de plongée.

La règle principale, tout comme en plongée sous-marine, est de ne jamais plonger seul. Le schéma est simple et doit toujours s’appliquer, un apnéiste en surface qu’on appelle apnéiste de sécurité surveille son binôme durant toute son apnée.

Apnee Sous Marine

À partir d’un certains niveau et en fonction de la visibilité, on peut perdre l’apnéiste de vue. Il convient alors de communiquer avant chaque apnée pour se donner une idée approximative du temps de plongée et de la durée d’apnée que l’on va réaliser. Ainsi, l’apnéiste de sécurité pourra rejoindre son binôme en fin d’apnée à mi profondeur.

Pratiquer l’apnée dans le bleu sans voir le fond ou sans avoir de repères visuels augmente les risques d’accidents. Pour cela, il convient d’installer un câble relié à un poids, à l’aide d’une potence sur un bateau ou d’une bouée d’entraînement qui permet également de sortir sur un point d’appui et d’être vu en surface par le trafic maritime. Le filin guide permet d’adopter la bonne position, de se sentir en sécurité et ne pas dévier lors de la descente, surtout en cas de fort courant.

Mais le câble n’est pas seulement un repère visuel, c’est une ligne de vie, le seul point qui vous relie à la surface. La mise en place d’une longe va alors venir sécuriser le système en liant l’apnéiste au câble. Elle permet de s’assurer et ne jamais perdre l’apnéiste à la suite d’une syncope ou d’un problème en profondeur. A savoir que la longe est obligatoire pour toute les compétitions et fortement recommandées pour les cours et les entraînements.

Bouee Apnee

Il existe différents types de longes avec des systèmes classiques par attache velcro au poignet et un mousqueton de sécurité au câble comme celle proposée par Epsealon avec sa longe pour apnée simple et robuste.

Longe Apnee

Certaines marques, comme Mares, ajoutent de nouvelles innovations avec une longe pour apnée à largage rapide au niveau du bracelet en velcro qui permet ainsi de détacher l’apnéiste en détresse respiratoire plus rapidement. La longe s’attache au niveau du poignet ou de la cheville en fonction de la discipline.

Longe Apnee Avec Largage

Généralement, elle sait se faire oublier mais pour la pratique du poids constant sans palmes, elle peut venir gêner l’apnéiste dans ses mouvements. C’est pourquoi Omer a développé, avec l’aide du champion Umberto Pelizzari, une ceinture qui permet de venir attacher et détacher la longe facilement avec un système de mousqueton à largage rapide sans déranger l’apnéiste.

Ceinture Pro Lanyard

Un paramètre important est le temps de récupération en surface, vous devez toujours veiller à ne pas enchaîner les descentes. Un ordinateur d’apnée peut être utile à ce niveau, en plus des paramètres d’affichages classiques qu’il offre comme la profondeur maximum ou actuelle, la durée d’apnée…

Ordinateur Apnee

Vous retrouvez ses fonctions sur la majorité des ordinateurs proposés sur le marché. Certains ordinateurs proposent une fonction pour visualiser son rythme cardiaque comme la UP-X1 de chez Omer, ajoutant une sécurité supplémentaire pour les personnes à risque.

Ordinateur Up 1xr

Un bon lestage est aussi nécessaire pour ne pas se retrouver à trop lutter à la remontée, en zone de flottabilité négative. Il faut veillez à toujours pouvoir enlever son lestage rapidement ainsi que celui de son partenaire.

En cas de syncope, votre coéquipier doit pouvoir enlever votre lestage pour vous remonter plus facilement. Privilégiez des systèmes à largage rapide comme des baudriers ou des ceintures marseillaises en laissant libre l’accès à la boucle.

Lestage Apnee

Avant votre apnée, il faut éviter l’hyperventilation car cette pratique baisse le taux de dioxyde de carbone (CO2) dans votre sang et augmente la phase de plaisir de l’apnée. Cependant le CO2 est une alarme pour notre corps qui permet d’avoir l’envie de respirer bien avant que notre taux de dioxygène ne soit critique. En hyperventilant, vous faussez cette donnée et vous trompez votre corps en quelques sorte.

La syncope peut alors survenir très peu de temps après la première envie de respirer. Il est donc préférable de se préparer en calmant sa ventilation en surface à l’aide d’un tuba ou sur le dos, pour baisser son rythme cardiaque et mieux se concentrer.

En fin d’apnée, La concentration important de CO2 nous donne envie d’expirer mais c’est un mauvais réflexe car vous rejetez aussi le peu d’oxygène qu’il vous reste. Privilégiez donc une ventilation active avec petite expiration et grande inspiration.

Tuba Apnee

Pour finir, une pratique à absolument éviter est de respirer, en profondeur, sur un détendeur de plongée car le gaz contenue dans sa bouteille de plongée et que vous respirez est à pression ambiante. Ce qui veut dire qu’en remontant la pression diminue, le gaz augmente de volume dans les poumons et vous risquez la surpression pulmonaire.

De même la pratique de la plongée en apnée ne doit pas se réaliser après une plongée en scaphandre aux risques de faire un accident de décompression.

Les facteurs physiologiques de la plongée libre

L’apnée est un sport outdoor, ce qui veut dire que le corps est soumis à l’environnement dans lequel il évolue, au même titre que les sports de montagne. Il y a toujours un facteur inconnu et incontrôlable qui rentre en compte et nous devons accepter de se plier aux lois de la nature.

L’apnéiste ne doit pas surestimer ses capacités et toujours être honnête avec ses sensations. Certains facteurs ne doivent alors pas être négligés au moment de faire une séance :

  • L’état de forme actuel est un élément clé qui influe sur les performances. Si on se sent fatigué, mieux vaut rester à quai ou limiter sa profondeur pour ne pas se mettre en danger. Il est parfois difficile de l’accepter ou de passer à côté d’une séance quand on plonge rarement en milieu naturel ou en fosse et c’est justement dans ces conditions que le risque est le plus élevé.  
  • Le froid est l’ennemi de tout plongeur car il impact sur la compensation en la rendant moins fluide et vous empêche de vous relaxer pendant votre préparation et durant l’apnée. En bref, il vient gâcher la fête et se met en travers de tous les bénéfices de l’apnée. Ajouté à cela, si le froid est trop fort ou persistant il crée des tensions physiques qui augmentent la consommation d’oxygène pour produire de l’énergie et se réchauffer. Pour palier à cette difficulté, il est fortement recommandée d’utiliser une combinaison de plongée. Le néoprène lisse intérieur est la solution idéale pour le confort thermique mais qui demande un peu plus de logistique pour sa mise en place qu’une combinaison en jersey intérieur. Dans tous les cas, pensez à vous équipez d’un vêtement humide.
Combinaison Apnee
  • La faim et l’hydratation sont deux facteurs que l’on oublie généralement en passant son temps dans l’eau. Pourtant le corps est en demande constante et le milieu aquatique multiplie la consommation de calories. La déshydratation est accentuée et ce phénomène défavorise les échanges de dioxygène dans le sang. Pour chaque sortie, il est alors préférable d’apporter une gourde et de quoi manger dans sa bouée ou son sac étanche.
Gourde Isotherme

Faire de la plongée libre peut apporter énormément de bénéfice et vous permettre d’explorer le monde sous-marin facilement en augmentant vos capacités sur des séances de snorkeling par exemple. L’apnée ouvre également des portes sur d’autres pratiques comme le tir sur cible ou la chasse-sous-marine.

Pour les débutants, il est recommandé de pratiquer dans des clubs de plongée. D’une part pour le perfectionnement sportif et d’autre part, pour la sécurité, car seul un moniteur saura vous rendre opérationnel pour prodiguer les premiers secours sur un apnéiste.

Partager cet article >>

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp
Vous allez surement aimer

...dans la même thématique

join sub club

Abonnez vous et recevez pleins de cadeaux !

Newsletter