photo & vidéo

Drones sous-marin

Qui n’a pas déjà vu un drone en vol près de chez lui ? Les drones aériens sont devenus extrêmement populaires, imposant bien souvent de nouvelles réglementations en catastrophe. Mais saviez vous qu’ils ont leurs alter-ego dans les océans ? Le drone sous-marin autonome a en effet vu le jour en 2018. Auparavant réservé aux usages scientifiques et plutôt filoguidés, les robots sous-marins ont également pris leur envol sous l’eau et sont en passe de se démocratiser auprès du grand public après une massive baisse de prix.

L’I-Bubble est le premier drone sous-marin autonome et a été créé par la société Notilo+. Ce petit robot à la forme et la taille approximativement similaire à celle d’un petit scooter sous-marin, n’est désormais plus uniquement filoguidé : le plongeur peut, à l’aide d’un moniteur semblable à un ordinateur de plongée de poignet, diriger son drone. Et il peut donc intégralement décider de son parcours, à travers des scenari de pilotage fort sophistiqués : le drone sous-marin peut ainsi précéder le plongeur, le suivre latéralement, conserver une vue arrière, voire être repris en main pour être dirigé vers un sujet que l’on désire filmer, et de nouvelles programmations, à l’instar de ses frères aériens, viennent sans arrêt enrichir sa palette de possibilités. Une caméra intégrée sert au pilotage alors qu’une fixation type Gopro à l’avant permet d’y ajouter la caméra embarquée de votre choix afin de ramener vos précieux souvenirs de plongée à la surface.

Alors que le prix de l’engin se démocratise, la société Notilo+ se tourne également vers les institutions : militaires, pompiers des SDIS, EDF et autres grandes sociétés concernées par des vérifications sous-marines, à travers un modèle exclusivement tourné vers les professionnels par son prix et ses possibilités quasi illimitées : le Seasam. Ce drone sous-marin ressemble énormément à l’I-Bubble et n’en diffère physiquement que par la couleur. Pourtant les différences sont internes et fondamentales. Doté d’une plate-forme d’hébergement de données sécurisée, le drone sous-marin Seasam peut être corrélé à de l’I.A pour une récupération des données récoltées, ainsi qu’une automatisation des missions. Il peut donc apprendre et évoluer dans ses configurations et missions confiées.

Les drones sous-marins sont des outils fantastiques, aussi bien pour le grand public pour partager ses plongées, à condition d’en avoir le budget car encore un peu cher et difficile à déplacer, que pour les institutionnels désireux d’effectuer des missions d’identification, inspection, sauvetage, repérage, en toute sécurité avant de faire intervenir des plongeurs.

Subchandlers est revendeur direct de l’I-Bubble comme du Seasam. Nous avons notre propre expert interne formé à la manipulation et en capacité de vous former à la manipulation de ces drones sous-marins.

Filtrer par catégories
Tous les articles sont affichés
No more articles to load