Parachutes de plongée

Le parachute de plongée

Le parachute de plongée ou parachute de palier sert à signaler à toute embarcation le retour à la surface imminent des plongeurs. Le parachute de palier, comme tous les accessoires de sécurité du plongeur, peut vous sauver la vie, pensez-y avant que de faire de son coût l'élément de choix essentiel ! Préférez un parachute à soupape en toile plastifiée, qui restera gonflé une fois à la surface et procurera un point de sécurité supplémentaire en tant que bouée. La couleur sera rouge orangé, le jaune étant réservé aux plongeurs Tek en urgence vitale. On peut le lester avec des plombs de parachute reliés au bout (300 G est idéal) mais il est préférable d'y intercaler un mousqueton voire y rajouter un enrouleur pour permettre d'autres usages (remontée d'objets ou autres).

Choisir son parachute de palier

Beaucoup de personnes parmi celles que je suis amené à former me posent un jour la question : « Qu’est ce que je dois prendre comme parachute de palier ? » Comme toujours, pour ce type de question, chaque moniteur aura sa propre réponse qui, grosso modo, ressemblera à « Celui que j’ai »… Pour ne pas tomber dans ce travers, je vais tenter d’apporter des éléments de choix objectifs pour éclaircir cet « épineux » problème.

Je vais volontairement évacuer la question du budget, car je considère que le choix d’un élément de sécurité tel que le parachute ne doit pas être guidé par une question d’argent, et j’ai trop souvent vu des préparants N2 acheter un parachute d’entrée de gamme qui ne dure que le temps de la formation… les soudures ne résistant pas au traitement de choc que le stagiaire leur font subir !

Tout d’abord, sur le type de parachute, je conseille toujours de choisir un parachute à soupape en toile plastifiée car celui-ci reste gonflé en surface, permet d’avoir une bouée supplémentaire et de regrouper la palanquée sur ce point flottant qui peut être d’un grand réconfort !

Concernant la couleur, il devra être rouge orangé (les parachutes jaune sont utilisés par les plongeurs TEK pour signaler une urgence vitale, laissons donc de côté ce type d’engin). Le lest utilisé peut être le petit plomb de 300 grammes classique permettant d’enrouler le bout autour et de sécuriser le déroulement de celui-ci, mais je préfère utiliser un gros mousqueton qui en plus de remplacer avantageusement le lest va permettre de « clamper » le parachute au bateau avant de remonter à bord et donc de se débarrasser d’un objet encombrant.

En savoir +

21 article(s)

par page

21 article(s)

par page