Lentilles macro

Pourquoi utiliser une lentille macro sous l’eau

Les objectifs utilisés en photographie sous-marine ont tous une distance de mise au point minimale, qui interdit bien souvent les forts grandissements demandés en macro sous-marine. De plus les compacts experts les plus adaptés à la photo sous-marine ont des mises au point minimales limitées à 5cm… mais en position grand-angle. On est donc loin de grandissements suffisants.

En macro terrestre, il existe deux solutions pour accéder à de plus forts rapports de grandissement : augmenter le tirage mécanique ou diminuer la focale. Augmenter le tirage passe par des tubes allonge insérés entre le boîtier et l’objectif, ou diminuer la focale par des lentilles additionnelles, lentilles macro ou bonnettes macro. La première solution ne concerne pas les compacts, la seconde contient les accessoires de photo sous-marine présentés dans cette catégorie. La lentille macro est un complément dit « humide », qui peut se retirer et se remettre sous l’eau et donc conçu pour intégrer une couche d’eau. La lentille macro sera donc le complément indispensable du photographe sous-marin intéressé par la macro sous-marine.

Fonctionnement d’une bonnette macro

La bonnette macro, en réduisant la focale sans modifier le tirage, permet un grandissement plus important. En pratique, ce gain de puissance se mesure en dioptries. Plus les dioptries sont élevées et plus le grandissement peut être élevé. Les bonnettes macro permettent de se rapprocher du sujet. Avec l’objectif réglé sur l’infini, la distance de mise au point est égale à 1/nb de dioptries. On peut ensuite réduire la distance de mise au point avec la bague de mise au point. On recherchera en général des puissances de 8-10 dioptries pour la macro sous-marine courante et 15-20 pour de très forts grandissements.

La qualité optique des lentilles macro

La qualité optique des lentilles macro utilisées est primordiale et on recherchera de préférence une lentille macro achromatique, afin de limiter les aberrations chromatiques et sphériques. Le second problème rencontré en macro photo sous-marine, est la conception terrestre des lentilles utilisées. Le milieu aquatique est spécifique et l’interface objectif/air/hublot plan/eau/lentille macro induite par un complément macro humide entraîne des pertes de netteté sur le bord d’image si la lentille macro n’est pas corrigée pour le milieu aquatique.

Lentilles macro ou compléments macro, quels sont les meilleures lentilles humides macro ?

Il en résulte que les fabricants ont conçu des compléments macro plus complexes, spécialement corrigés et conçus par ordinateur pour maximiser la netteté, le piqué et le contraste de cette interface spécifique.  Ce sont alors de véritables objectifs macro humides car ils regroupent plusieurs lentilles et sont traités multicouches. L’exemple le plus performant est le système Super Macro Converter et Compact Macro Converter de Nauticam. Les optiques en 67mm, certes chères, procurent un piqué excellent sur tout le champ. Un investissement pérenne qui vous suivra bien après avoir changé votre appareil photo.

En savoir +

23 article(s)

par page

23 article(s)

par page