Filtres de correction

Pourquoi utiliser un filtre sous l'eau

Les filtres de correction permettent de corriger les dominantes induites par le milieu Aquatique. Le filtre rouge ou orange permet de compenser en eaux bleues (mer) la perte des rouges alors que le filtre magenta permet de compenser l'effet des eaux vertes plutôt rencontré en lacs, rivières, carrières ou mer envahie par les algues. Le filtre jaune lui sert à la photographie fluorescente: on éclaire en U.V et on filtre en jaune sur le masque ou l'appareil photo sous-marin.

Un filtre corrige une valeur fixe et sera donc optimum à une profondeur donnée suivant les conditions rencontrées. On veillera à ne pas l'utiliser lorsqu'on apporte un éclairage (flash ou torche vidéo ) par ailleurs toujours préférable qualitativement. Le filtre fait perdre de la lumière et du piqué, l'éclairage remet en valeur toutes les couleurs et pas seulement les rouges... 

Par contre, le filtre rouge est toujours préférable pour les lointains (distance de plus de 1.5 m sous l'eau).

Quel filtre sous l'eau 

L'eau de mer, sauf si chargée en algues, entraîne une dominante bleue sur vos images. Pour remonter artificiellement et ainsi corriger le rouge sous l'eau, le filtre rouge est idéal. On l'appelle filtre rouge ou filtre orange, car il peut effectivement aller du rouge dense à l'orange clair. Plus le filtre rouge est dense et plus il vous fait perdre de lumière, mais aussi plus il corrige et donc plus il est adapté à la profondeur. Mais si l'on garde à l'esprit que plus il est dense et plus il fait perdre de lumière, et qu'il est alors adapté à de plus gfrandes profondeurs où il y a encore moins de lumière, et qu'on ne peut utiliser d'éclairage artificiel avec un filtre rouge, on atteint vite une spirale sans solution, si ce n'est faire exploser les ISO de son boîtier en espérant que le bruit sera maîtrisé.

A l'inverse, le filtre orange plus léger entraînera moins un manque de lumière, mais sera limité aux 20 premiers mètres.

Le filtre magenta sera lui utilisé pour compenser les dominantes verdâtres de l'eau de rivière, lac, carrières ou même eau de mer chargée en algues. Les mêmes règles s'appliquent à la densité du filtre magenta.

Le filtre jaune sert à la photo ou vidéo de bio luminescence. Il faut pour cela un éclairage ultra-violet proposé en option dans de nombreux phares vidéo étanches aujourd'hui, disposer du filtre jaune devant le hublot, et si l'on souhaite voir les phénomènes de bio luminescence soi-même, on propose également des lunettes jaunes.

Quand utiliser le filtre rouge sous l'eau?

Le filtre rouge ou filtre orange est recommandé en vidéo (Gopro ou appareil photo en mode vidéo) parce que les formats d'enregistrement sont déjà compressés et un post traitement entraînerait une dégradation notable de la qualité de l'image. La correction doit donc se faire à l'amont, lors de la prise de vue. Si pour les prises de vue proches il reste préférable d'emmener de la lumière car alors on met en valeur toutes les couleurs, il faut savoir qu'aucun éclairage ne porte à plus de 2 m sous l'eau sans entraîner plus de dégradations que d'avantages (en multipliant les particules en suspension éclairées). Une prise de vue lointaine, par exemple une baleine, sera donc faite sans éclairage et et en utilisant le filtre rouge.

En photographie sous-marine, le raisonnement est différent. L'enregistrement en mode RAW de vos photos permet de les post traiter sans perte de qualité en choisissant la correction précise de température de couleur, rendant le filtre rouge moins intéressant. Mais cette approche implique une motivation technique: celle d'apprendre à développer un fichier RAW. Pour ceux que l'ordinateur n'attire pas et qui enregistrent en jpeg, alors le filtre rouge ou filtre orange sous l'eau reste la meilleure solution pour remonter les rouges, avec la même approche qu'en vidéo ci-dessus.

 

En savoir +

Articles 1 à 40 sur un total de 44

par page

Page :
  1. 1
  2. 2

Articles 1 à 40 sur un total de 44

par page

Page :
  1. 1
  2. 2