Flash sous-marin I-torch

Nouveaux flashes sous-marins I-torch

Les flashes sous-marins I-torch, nouvellement apparus sur le marché, viennent compléter une gamme de phares vidéos d'un excellent rapport qualité prix. Ces flashes étanches à 60m disposent d'un nombre guide puissant (jusqu'à 32 soit 108 W/s), d'une bonne répartition de l'éclairage sans point chaud, d'un accu réactif (recharge 0.8s pour le flash étanche SS1, 1.6 s pour le flash étanche SS2), de nombreux réglages de puissance en mode manuel, et surtout de cette innovation qui consiste à adjoindre un vrai phare vidéo étanche accolé au flash, dont la puissance peut varier de 2000 à 4000 lumens, et alimenté par le même accu. Comme le flash sous-marin, les phares I-torch peuvent être réglés finement en ratio de puissance et de plus sont dotés de la fonction lampe pilote permettant l'extinction du phare lors du déclenchement du flash sous-marin I-torch.

Fonctionnement des flashes étanches I-torch

Les flashes I-torch SS1 et SS2 proposent un fonctionnement par cellule ou mode manuel, par une connection par fibre optique classique. 

Comment choisir un flash étanche

Le choix d'un flash sous-marin étanche se fait en fonction des facteurs suivants, en comparaison du flash sous-marin I-torch:

  • la puissance du flash sous-marin: le nombre guide 32 du flash étanche SS2 est plus que confortable
  • l'angle de couverture du flash étanche: l'angle de 90° et 100° avec le diffuseur est comparable à Ikelite ou Inon.
  • l'homogénéité de la répartition de l'éclairage du flash étanche: les flashes sous-marins SS1 et SS2 ont une belle homogénéité de couverture
  • sa profondeur d'étanchéité: 60 m est un minimum pour un flash étanche, mais à comparer avec les 100 m des flashes étanches Ikelite et Inon, et les 45 ou 60 m des flashes étanches Olympus.
  • la vitesse de recyclage entre deux éclairs: avec 0.8 et 1.6 s suivant les modèles on se situe là sur une recharge rapide, comme tous les modèles de flashes sous-marins dotés d'accus.
  • le nombre de puissances manuelles proposées: avec 4 niveaux de puissance (flash étanche SS1) ou 5 niveaux de puissance (flash étanche SS2), les deux modèles de I-torch se comparent à leurs concurrents hauts de gamme.
  • nombre d'éclairs à pleine puissance proposés: 1000 pour le flash étanche SS1 et 550 pour le flash étanche SS2. A titre de comparaison c'est 225 chez l'Ikelite DS161. Ici encore les flashes étanches I-torch se démarquent positivement.
  • le type d'alimentation: accus ou piles. Les accus permettent un temps de recyclage réduit et un plus grand nombre d'éclairs, au détriment du poids du flash sous-marin. Cela explique les performances des flashes étanches I-torch fonctionnant sur les derniers modèles d'accus Li-Ion.
  • le poids du flash sous-marin: avec près d'un kilo les flashes I-torch sont lourds mais typiques des flashes dotés d'accus, le DS161 chez Ikelite pèse 1.24 kilos.
  • le mode de fonctionnement du flash sous-marin au boîtier photo: cellule, S-TTL par fibre optique, TTL câblée, manuel:  Ici les flashes I-torch ne proposent qu'un mode cellule ou mode manuel. Le mode cellule est archaïque, contrairement au TTL et S-TTL.

Les flashes étanches I-torch sont-ils les meilleurs flashes étanches du marché ?

Sur bien des points ces deux modèles de flashes étanches répondent à un cahier des charges de flash sous-marin professionnel. Puissants, réactifs, d'une belle qualité d'éclairage (même si les 5700 ° K sont plus froids que les 4800° K du flash Ikelite DS161, réputé d'un beau neutre chaud), complet puisqu'intégrant un vrai phare vidéo étanche pour le prix de certains phares seuls, le flash étanche I-torch n'a qu'un point criticable: son fonctionnement par cellule. Cela dit, ses qualités très techniques le prédisposent à l'expert ou au professionnel, et ces derniers fonctionnent en manuel pour contrôler totalement leurs images. Donc oui ce flash étanche / phare vidéoest promis à un bel avenir et fait résolument partie des meilleurs produits du moment.

En savoir +

Flash sous-marin avec phare vidéo

8 article(s)

par page

8 article(s)

par page