Le GPS sous-marin: rêve ou réalité ?

LE GPS sous-marin est comme la branchie artificielle pour respirer sous l'eau: un vieux rêve de plongeur, qui s'est trop longtemps heurté à de trop nombreuses problématiques techniques. Tant et si bien que certains ont fini par déclarer le rêve impossible à réaliser.

Cela fait plusieurs années que Subchandlers suit les projets de recherche de GPS sous-marin à travers le monde. D'abord aux USA où il n'a jamais vu le jour après maintes reculades (projet Navimate deux fois annoncé au DEMA puis annulé), c'est finalement la rencontre de deux personnages bien déterminés et plongeurs passionnés qui a fait basculer ce projet de GPS résolument du côté français. Moïra Chanzi, spécialiste en droit des affaires et plongeuse, a en effet rencontré Jean Marie Codol, spécialiste en robotique et en algorithmes de navigation, travaillant au CNRS et également mordu de plongée. A travers Submarine Open Technologies, ils ont brillamment relevé ce défi.

Nous avons suivi toutes leurs aventures et avons le plaisir de vous annoncer que les premiers prototypes de GPS sous-marin tournent et sont donc fonctionnels. C'est ainsi que le rêve fou a pris corps et que vous pourrez découvrir les premiers GPS livrés en fin d'année.

Le premier modèle permettra donc:

  • - d'aider à la navigation
  • - de gérer les points d'intérêt
  • - d'être localisable de la surface
  • - de pouvoir communiquer par messages pré-enregistrés (oups à quand un mariage GPS /masque facial avec com ?)
  • - d'enregistrer et visualiser ultérieurement son parcours de plongée
  • - d'utiliser diverses interfaces de navigation: cartes marines, bathymétriques, sonars

GPS sous-marinGPS sous-marinGPS sous-marin

Le principe du GPS sous-marin est la répartition de balises de surface et de montres GPS équipant les plongeurs, pour permettre cet échange d'informations surface/plongeur et résoudre le problème technique jusque là insurmontable de l'absorption des signaux par l'eau. Sur le premier modèle, une seule balise couvrira un secteur de 500m de rayon pour 150 m de profondeur, et une telle zone permettra le suivi simultané de trente plongeurs. Avec une précision de l'ordre du mètre, et une autonomie de GPS de 8 h pour 8 h de rechargement (largement améliorables à l'avenir), le GPS sous-marin promet un fabuleux succès auprès des plongeurs. Les ondes radio se propageant très difficilement sous l'eau, la solution retenue a été celle des ondes acoustiques, déjà présentes sur des équipements de localisation sous-marine destinés aux applications professionnelles. 

Pour être informé de la mise en vente du premier GPS sous-marin grand public

et répondre au mini questionnaire d'étude de marché Subchandlers