Le gilet de stabilisation, comment faire son choix ?

Un gilet stabilisateur c’est quoi ?

Le gilet stabilisateur ou encore stabilizing jacket, gilet, stab, autant de noms pour décrire un élément de sécurité indispensable pour le plongeur. Il fait partie intégrante de son scaphandre autonome. Il permet comme son nom l’indique de se stabiliser entre deux eaux pendant la plongée comme le fait naturellement un poisson, mais aussi de se maintenir en surface lors de la mise à l’eau ou en fin de plongée sous marine. Il soutient la bouteille de plongée sur le dos et enfin grâces à ses poches et anneaux vous pouvez ranger facilement vos instruments et accessoires de plongée.

Les différentes stabs de plongée : 

Il existe un large choix de gilet stabilisateur, adaptés aux besoins de chaque type de plongeur. Il est donc normal d’hésiter au moment de l’achat d'une stab de plongée. Choisir le meilleur gilet stabilisateur de plongée nécessite donc des conseils avisés. Nous allons voir plus en détail les modèles suivants :

  • le gilet réglable
  • le gilet dorsal 
  • le gilet intégral enveloppant

Le gilet stabilisateur réglable

Gilet de stabilisation réglable

C’est le gilet stabilisateur de plongée le plus répandu aujourd'hui. On l’appelle ainsi car il possède des sangles d’épaules réglables qui permettent de mieux épouser la forme du corps sous l’eau. On trouve en général les poches d’air sur le côté et dans le dos. Ce type de gilet de stabilisation est apprécié pour sa modularité, son côté pratique et offre une large gamme de modèles. Il s’adapte facilement aux différentes morphologie et conviendra aux adeptes de la plongée loisir de niveau débutant à avancé. Pour une simple utilisation loisir, le gilet réglable Quantum de Mares conviendra au plongeur qui cherche un gilet pratique et facile à utiliser. Si votre niveau est plus avancé, optez pour le modèle X-Black de Scubapro, un gilet stabilisateur haut de gamme qui offre plus de confort et une meilleure ergonomie.

Le gilet stabilisateur dorsal

Le gilet stabilisateur dorsal est, vous l’aurez compris à flottabilité dorsale. Son principal avantage est de permettre une bonne liberté de mouvement dans l’eau. Sur ces gilets, la partie gonflable est montée sur un harnais qui se trouve dans le dos. L’avantage pour le plongeur : il n’a pas de poche d’air au niveau du thorax et des épaules ce qui diminue la sensation d’écrasement au moment de gonfler son gilet stabilisateur. Sous l’eau, le gilet de stabilisaiton dorsal a tendance à maintenir le plongeur à l’horizontale. En revanche il est moins confortable à la surface sauf si vous ne le gonflez pas trop. Il existe des “sous-catégories” de stab dorsale :

Gilet de stabilisation Masterlift Tek Beuchat

  • Le gilet wing : Plutôt utilisé par le plongeur tek qui personnalisent chaque élément selon leurs envies et besoin, en quelque sorte des modèles de gilet à la carte. La Masterlift Tek de Beuchat est une bonne alternative pour se mettre à la plongée technique mais à réserver au plongeur confirmé.

Gilet de stabilisation donut

  • Le gilet donut (beignet en anglais) : qui est un gilet Wings en forme de "U" appelé également "fer à Cheval" à cause de sa forme circulaire. Certains plongeurs apprécient cette forme qu’ils trouvent idéale en position horizontale. Pour la pratique de la plongée avec ce type de gilet, le LiteHawk de Scubapro avec backpack intégré est un modèle performant, léger et adapté pour le plongeur qui voyage.

Gilet de sidemount

  • Le gilet de Sidemount : utilisé pour la plongée à l’anglaise aussi appelée plongée destructurée. Il propose une nouvelle manière de plonger avec des sensations différentes. Les blocs sont disposés sur les côtés du corps, alignés aux flancs du plongeur. Ces gilets sont composés d'un harnais, d’un système de flottabilité (dépend du fabricant) auquel on fixe les deux blocs indépendants équipés de deux détendeurs. Si vous avez envie d’essayer ce nouveau type de plongée, le gilet de stabilisation KS10 Seac est une bonne option.

Le gilet stabilisateur intégral ou enveloppant 

Gilet enveloppant Master Jacket Pro

Ce gilet de plongée répartit parfaitement le volume “d’air” sur vos épaules, le dos ainsi que le torse. Il fait le bonheur des plongeurs militaires, des professionnels ou des plongeurs confirmés. Néanmoins l’ajustage d’un gilet stabilisateur enveloppant est moins facile que le gilet réglable sauf s’il est conçu avec un système de sangles comme les gilets réglables. La demande étant moindre, aujourd’hui, il n’existe que la Master Jacket Scubapro qui reprend toutes ces caractéristiques. C’est un excellent gilet destiné aux plongeurs aguerris mais qui reste un peu onéreux.

Choisir son gilet de plongée “sans pression” : 

Comme vu précédemment, le choix d’un gilet se fait en fonction de l'usage auquel vous le destinez. Vérifiez cependant les points suivants au moment d’acheter votre gilet de plongée :

  • Le confort : inspectez les différents systèmes de fixation et de sangles (ventrale et pectorale, épaules) qui permettront de bien maintenir votre gilet et la bouteille près du corps en l’adaptant à votre morphologie.
  • Le backpack : son choix est important : il vous procurera un bon maintien du bloc de plongée , de la rigidité ou un gain de poids important pour les voyages
  • La taille : élément primordial, votre choix doit se faire en adéquation avec votre morphologie. Une fois porté le gilet de plongée doit bouger le moins possible.
  • Les poches et anneaux : leur nombre ainsi que leur présence varie selon la marque et le modèle que vous choisissez. Ils sont utiles au plongeur pour y ranger et accrocher ses accessoires et instruments de plongée tel que la lampe, le compas, couteau, le phare, le parachute de pallier, l’appareil photo, le miroir de sécurité, les fiches d’identification des poissons, vos cyalumes.
  • Les purges : elles servent à vider le gilet stabilisateur de son air pour descendre en début de plongée ou bien ralentir sa remontée. On trouve des purges au niveau de l’épaule et au bas du gilet ainsi qu’une purge rapide appelée Fen-stop et une purge lente sur l’inflateur. Pensez au moment de votre choix à vérifier si leur positionnement est ergonomique pour pouvoir les actionner sous l’eau.
  • Les poches à lest largables : elles contiennent des plombs garants de votre flottabilité. Plusieurs systèmes de largages existent sur le marché, assurez-vous en le manipulant qu’il est facilement actionnable.
  • L’inflateur : c’est le système qui permet de gonfler ou dégonfler votre stab de plongée grâce à une commande d’admission d’air. Il est relié au détendeur par un tuyau dit “Direct System”. Choisissez un modèle dont le débit de gonflage et de dégonflement vous satisfait. Il existe d’autres systèmes d’inflateur intégré : le système I3 proposé par Aqualung et l’Air trim de Marès où les purges rapides basses et hautes s’activent en même temps.
  • Le volume d’air : le volume que peut contenir une stab de plongée diffère suivant le modèle et la taille. Généralement, il varie de 10 à plus de 25 litres selon le type de gilet. Un petit volume d’air a pour avantage d’être moins encombrant pour plus de réactivité et de maniabilité sous l’eau mais présente comme inconvénient le manque de compensation de flottabilité dans les profondeurs importantes. C’est selon vos besoins que vous choisirez le volume d’air adapté.
  • La résistance à l’abrasion : une valeur (420, 840, 1000, 1200) est donnée en décitex sur l’étiquette de votre gilet de plongée, elle fournit une information sur la solidité du tissu (nombre de fil et grosseur de la maille et donc poids du tissu), une valeur plus élevée indiquera une meilleure résistance mais un poids plus lourd. De plus la qualité du fil joue un rôle important dans la résistance à l’abrasion du tissu (nylon, cordura).

N’oubliez pas de compléter votre équipement de plongée avec les accessoires pour gilet de stabilisation.