L'appareil compact étanche et baroudeur Olympus TG-4

L’Olympus TG-4 / avis Subchandlers !

 

Le TG-4 Olympus s’est acquis une solide réputation auprès des plongeurs ou baroudeurs en tout genre. Compact, il peut se glisser dans un sac voire une grande poche et se faire oublier jusqu’à ce qu’on en ait besoin. Antichoc (chute de 2m) et étanche à 15 m par construction, il ravit les amateurs de sports extrêmes ou les apnéïstes. Et ses performances hors pair ont conduit les fabricants à proposer des caissons étanches compatibles de différentes marques : le caisson Olympus pour TG-3 et TG-4 est étanche à 45m, le caisson Ikelite pour TG-3 et TG-4 est étanche à 60m et le caisson Nauticam pour TG-3 et TG-4 à 100m ! Très apprécié en plongée, il présente des caractéristiques techniques uniques sur le marché : en macro on peut se positionner à 1 cm du sujet et continuer à zoomer, contrairement aux autres compacts, ce qui permet d’atteindre des rapports de grandissement très importants sans lentille macro additionnelle. Enfin la construction de l’optique périscopique supprime toute avancée du bloc optique donc du hublot du caisson et minimise donc les ombres portées disgracieuses de ce dernier à courte distance du sujet. Et ce ne sont pas les seuls avantages du TG-4 d’Olympus. Doté d’un grand-angle de 25 mm extrêmement lumineux, il se prêtera à merveille aux scènes sous-marines où il faut se rapprocher du sujet au maximum pour éviter la dégradation de l’image due à la couche d’eau tout en conservant un angle important pour montrer la scène environnante. Le compact est de plus rapide en AF et au déclenchement. Enfin et ce n’est pas la plus négligeable de ses qualités, il se combine à merveille avec des accessoires indispensables :

Olympus TG-4

- le complément fish-eye UWL04 grâce à son coefficient de 0.42 transformera votre 25 mm en…10 mm. Et qui plus est avec une excellente qualité optique. Avantage encore le filetage de 52 mm du caisson dédié Olympus PT-056 correspond au filetage de ce fish-eye très séduisant. Vous pourrez alors approcher baleines, dauphins et autres grands animaux tout en conservant un plan large de l’animal mais avec une bien meilleure qualité car beaucoup moins de couche d’eau. A vous également les mi-eau mi-air grâce au diamètre important du dôme !

 

- une lentille macro 8 dioptries vous permettra d’aller toujours plus loin dans les détails grâce à une bague d’adaptation Olympus 52/67 mm.

 

- la bague LED Olympus, qui elle ne se fixe que sur le compact en retirant la bague avant, permettra en macro un éclairage homogène en redistribuant la lumière continue du flash autour de l’objectif. Fini les ombres portées à courte distance. Nous avons validé auprès d’Olympus la possibilité de pousser cet accessoire à 15m. Dommage que rien de tel n’existe sur le caisson, l’accessoire a un prix raisonnable et permet d’améliorer considérablement l’éclairage de vos macros !

TG-4

- il existe également des solutions fish-eye et télé convertisseur se montant directement sur le compact mais non récupérables sur caissons. Donc intéressants mais seulement jusqu’à 15 m de profondeur. Mieux vaudra pour le plongeur équiper son caisson mais l’apnéiste pourra se régaler avec ces solutions fort compactes et performantes.

 

Alors que manquait il au TG3 Olympus ? Tout simplement ce qui différencie un appareil photo expert sous-marin des autres : le RAW pour post traiter sa photo sans perte de qualité, un mode manuel et une bague de sous-exposition rapide pour en faire un appareil photo expert complet et surdoué en macro.

Olympus nous a entendus et l'OlympusTG-4, enfin entre mes mains, est effectivement doté du mode d’enregistrement en RAW, ainsi que de deux modes customisables totalement paramétrable, mémorisable sur la molette des modes, très pratique en plongée où il faut éviter de rentrer dans les menus. Autres innovations : le Live Composite vous permettant de prendre des expositions longues tout en empêchant  les trop hautes ou basses lumières, la sélection manuelle des collimateurs AF et le mode HDR sous-marin apportent toujours plus à ce compact spécialisé dans le sous-marin.

caisson PT-056

Le petit dernier des baroudeurs Olympus fait donc une entrée méritée dans le cercle restreint des compacts experts et mérite sans hésiter notre 5 étoiles.

 

Bien sûr il lui manque toujours un mode d’exposition manuelle et une sous-exposition rapide par molette… R&D Olympus ? On y est presque ! Un compact totalement expert, baroudeur et avec des possibilités macros uniques bouleverserait le paysage de la photo sous-marine amateur !

 

Note Subchandlers « usage sous-marin » : *****Subchandlers

J'achète le TG-4 Olympus